Jerome Chartier parle de l’association